7E42CFC0-58CA-4426-BC01-B88A817CAA43 Created with sketchtool. Inscrivez-vous Etude : 2 Français sur 3 prêts à utiliser les plateformes d'e-consentement médical

    Vos informations :

    * Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires. Le formulaire est destiné à des professionnels.

    Les finalités des traitements que Tessi effectue sont les suivantes : envoi d’informations commerciales et/ou de notifications et/ou de documents demandés, gestion des relations avec nos prospects et/ou nos clients et/ou nos partenaires. En savoir plus

    7E42CFC0-58CA-4426-BC01-B88A817CAA43 Created with sketchtool. Webinaire

    Erreur : Formulaire de contact non trouvé !

    ETUDE EXCLUSIVE INNOVATION&TRUST / HARRIS INTERACTIVE

    Familiers du consentement médical, les Français font désormais confiance aux outils numériques de santé et sont prêts à utiliser les plateformes d’e-consentement :

    • 61% des Français accordent une confiance aux outils numériques
    • 63% des personnes interrogées sont susceptibles d’utiliser une plateforme en ligne ou une application mobile pour fournir un consentement libre et éclairé

    20 ans après la promulgation de la loi Kouchner instituant des mesures d’amélioration de la relation médecin-patient, Innovation&trust, éditeur de solutions numériques de pointe dédiées à l’amélioration des parcours client dans le domaine de la santé notamment, lance la première étude sur le rapport des Français au consentement médical et à sa version dématérialisée.

    Le consentement médical est un acte normalisé pour les Français…

    Associé spontanément aux mots « choix, liberté, accord », 3 personnes sur 4 déclarent avoir déjà entendu parler du consentement libre et éclairé s’exerçant dans le domaine de la santé. Concrètement, 54% des personnes interrogées ont déjà été en situation d’exercer leurs droits au consentement, 29% à plusieurs reprises et 34% pour des proches. Connaisseurs du sujet, les Français n’hésitent d’ailleurs pas à refuser des interventions médicales, 1 déclarant sur 5 indiquant s’être déjà opposé à une intervention ou un traitement médical.

    …impliquant aussi l’entourage

    51% des Français affirment avoir indiqué jusqu’où les médecins pourraient intervenir si jamais ils étaient inconscients. 47% ont opté pour une réflexion avec leurs proches.

    Les bénéfices de l’e-consentement, jugés supérieurs au consentement classique, attirent les Français

    63% des Français seraient prêts à faire usage d’une plateforme en ligne ou une application mobile permettant de fournir un consentement libre et éclairé, en particulier ceux qui ont déjà fait l’expérience de devoir fournir un consentement (67%) et ceux ayant déjà refusé une intervention médicale (75%).

    Parmi les avantages de l’e-consentement mis en avant par les répondants :

    • La possibilité d’être couvert en cas de problème (40%)
    • La non-délégation du poids du choix à un proche (40%)
    • Le temps de réflexion pour la prise de décision (37%)
    • Un consentement visible par le corps médical (33%)

    Des arguments renforcés par cette donnée : parmi ceux ayant été dans une situation de regret quant à une intervention médicale ou ayant constaté l’absence d’un consentement pour un proche, 75% estiment que l’e-consentement aurait pu permettre de mieux comprendre à la fois l’intervention proposée ou les résultats qu’elle pouvait engendrer.

    Une part non négligeable des personnes interrogées affiche néanmoins une défiance vis-à-vis de l’e-consentement et des outils numériques de santé en général…

    Les refus d’usage de l’e-consentement sont liés à diverses craintes :

    • L’oubli d’une décision antérieure qui ne correspondrait plus à des choix actuels (41%)
    • Une perte de confidentialité (40%)
    • La falsification d’une signature (37%)

    Sur les outils numériques de santé, c’est la crainte d’un vol (50%) et d’une revente des données (33%) qui est citée.

    …Toutefois les Français témoignent d’une bonne perception des outils numériques

    Dans un contexte marqué par la récurrence des cyberattaques ciblant les centres de soins, la confiance en ces outils ne constitue pas un point de tension majeur. Et de s’exprimer en faveur des outils numériques de santé pour ses avantages associés :

    • Conformité et fiabilité des informations données (76%)
    • Traçabilité et garantie des données (68%)
    • Confiance pour la sécurisation des données (61%)
    • Confidentialité des données (59%)

    Étude menée en ligne par Harris Interactive pour Innovation&trust, auprès d’un échantillon de 1046 personnes de 18 à 65 ans et plus, en décembre 2022.

     


    JECONSENS, la réponse d’Innovation&trust à l’appétence des Français pour la dématérialisation du consentement médical

    Fort de son expérience de prestataire de confiance pour le monde de la Santé, Innovation&trust permet aux professionnels de santé d’améliorer l’expérience patient avec une solution en ligne, sécurisée, personnalisée et pédagogique, accompagnant le patient tout au long de sa prise de décision : JECONSENS by Innovation&trust.

     

    Télécharger le communiqué

    Expertise & innovation,
    découvrez toute l'actualité Tessi

    • Vignette-Tessi-2023